Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Sur la route…
 

Le projet

 
 

Les objectifs

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 22 septembre 2009

Objectif sécurité

Conformément à la circulaire relative à la sécurité des tunnels routiers publiée après la catastrophe du Mont-Blanc, la Direction Interdépartementale des Route Centre Est (DIR Centre-Est) a engagé un vaste programme de réhabilitation et de sécurisation des tunnels relevant de son réseau. Le chantier du tunnel du Rond-Point s’inscrit dans ce cadre.

Mis en service en 1969 et situé sur la RN 88 dans la traversée de Saint-Étienne, le tunnel du Rond-Point, mis à part quelques interventions sur l’éclairage, n’a jamais fait l’objet de travaux conséquents. Avec un trafic moyen de plus de 90 000 véhicules par jour, la voie rapide urbaine (VRU) constitue un axe central pour les Stéphanois qui l’empruntent quotidiennement.
Une fois rénové, le tunnel offrira de meilleures conditions de sécurité et de confort ; son exploitation sera également facilitée.

Déroulement des travaux

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 22 septembre 2009 (modifié le 17 février 2011)

Limiter au maximum les nuisances

Un des enjeux majeurs du chantier consiste à maintenir la circulation dans le tunnel pendant les travaux.

Pour atteindre cet objectif et afin d’occasionner le moins de gêne possible, la DIR Centre-Est a opté pour un planning de réalisation principalement nocturne (de 20h30 à 6h) et en dehors des périodes hivernales. Pendant les nuits de travaux, des déviations appropriées seront mises en place. Chaque matin, le tunnel sera remis en circulation.

Dates et chiffres clefs

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 22 septembre 2009 (modifié le 17 février 2011)

D’une durée de deux ans, le chantier de rénovation du tunnel du Rond-Point se déroule en 3 phases successives.

Étape 1 - octobre à décembre 2009 : la pose des équipements à l’extérieur du tunnel

Étape 2 - juin à décembre 2010 : les travaux de génie civil dans le tunnel

Étape 3 - fin mars (début avril) à juin 2011 : la pose des équipements de sécurité à l’intérieur du tunnel

Le chantier en chiffres :

Coût de l’opération : 11 millions d’euros

Financement : 100 % État*

Longueur du tunnel : 545 mètres

Trafic moyen journalier : 90 000 véhicules jour

Durée du chantier : 200 nuits de travaux réparties sur un peu moins de 2 ans

Personnel mobilisé : du personnel de la DIR et de 5 à 10 entreprises intervenant simultanément 5 nuits par semaine

*Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement Durable et de la Mer / Direction Générale des Infrastructures des Transports et de la Mer