Logo préfècture région

Un chantier exemplaire dans la prise en compte des enjeux écologiques

publié le 18 mars 2014

L’ensemble du chantier fait l’objet de visites programmées régulièrement par un coordonnateur environnement indépendant en lien permanent avvec le chargé d’enironnement des entreprises de travaux et avec le coordonnateur environnement du programme Grand stade. Des visites inopinées viennent compléter ces visites.

Les associations de protection de la nature (LPO, FRAPNA et Arthropologia) et les services de l’Etat (ONCFS), effectuent également des visites régulières afin d’assurer la prise en compte de l’environnement dans la réalisation des travaux.

Le défrichement qui a eu lieu en février 2013 s’est réalisé conformément à l’arrêté préfectoral d’autorisation exceptionnelle de destruction d’individus d’espèces protégées.

La pose des clôtures de protection de la petite faune terrestre (notamment batraciens) s’est effectuée en janvier 2014 avant le début des travaux de terrassement. Ces clôtures permettent de préserver la petite faune en la maintenant en dehors des zones de passage et de travail des engins.

Aujourd’hui, grâce aux différents systèmes de protection mis en place cet hiver, aucun cas de mortalité d’individus d’espèces animales protégées n’a été constaté.

Assainissement, décapage et tri des déchets

Le système d’assainissement provisoire a été réalisé fin janvier 2014. Ce système se compose de plusieurs canaux se raccordant à un bassin de collecte et de récupération des eaux usées provenant du chantier. Ces eaux sont préalablement filtrées dans un filtre à paille conçu spécifiquement pour ce genre de rejets. Puis, elles décantent dans le bassin et sont libérées dans le milieu naturel une fois dépourvues de la plupart de toute substance polluante.

Un décapage préalable des 30 premiers centimètres de sol a permis de préserver la terre végétale, riche en matière organique, en vue de sa réutilisation ultérieure en aménagements paysagers. Cette terre végétale est actuellement entreposée en talus d’environ 2 m de hauteur. Les talus ont été végétalisés pour éviter toute prolifération de l’ambroisie, espèce végétale envahissante particulièrement allergène.

Une coordination globale des chantiers du programme Grand Stade permet une utilisation optimale des volumes de terre en place.

Enfin, les entreprises de travaux disposent de bennes différenciées pour trier les déchets et permettre un recyclage optimal de l’ensemble des déchets du chantier.