Logo préfècture région

800 trous seront nécessaires pour réaliser le diagnostic archéologique de l’échangeur d’accès au grand stade de l’OL.

publié le 16 avril 2012

Depuis le 20 mars 2012, des travaux relatifs aux sondages archéologiquess ont lieu aux abords de la Rocade-Est de Lyon, sur près de 20 ha d’emprise nécessaires à la construction de l’échangeur au Grand Stade

L’INRAP [1] a été désigné par le SRA [2] de la DRAC [3] pour réaliser un diagnostic du terrain et relever d’éventuels indices de vestiges humains. Au début des années 90 et dans le même secteur, une ferme indigène du 1er siècle avant Jésus Christ, des objets de l’âge de bronze et une nécropole du moyen-âge avaient été décelés.
Les archéologues ont donc bon espoir de trouver d’autres vestiges.

Les trous sont réalisés à la pelleteuse. Les tas de terre sont fouillés si l’archéologue pressant la présence d’un mobilier important. Mais leurs investigations résident surtout dans l’étude des couches des parois des trous (appelés "log"). Les trous seront ensuite rebouchés à la fin du diagnostic.

8% de la surface sera ouvert d’ici fin avril. Un rapport sera ensuite remis par l’INRAP à l’État (DRAC, DIRCE et DREAL). En fonction des résultats, l’État (Préfecture/DRAC) décidera ou non de réaliser des fouilles approfondies de certains secteurs.

Un grand merci à l’INRAP, et notamment Catherine COQUIDE, pour cette visite très instructive.

Visite sur le terrain

(film de 2’30)

film_diagnostic_archelogogique_avril_2012-flv

Quelques chiffrés clés :

  • durée prévisionnelle du diagnostic : 3 mois dont 5 semaines sur le terrain
  • surface du terrain sondé : 20 hectares
  • 4 archéologues et 2 pelles mécaniques de 20 tonnes
  • 800 trous de 10m de long sur 2m de large, pour une profondeur de 50cm à 5m selon le niveau du « stérile archéologique », répartis uniformément sur les 20ha

[1Institut national de recherches archéologiques préventives

[2Service Régional Archéologique

[3Direction Régionale des Affaires Culturelles